Prendre soin de moi

Retour aux articles

3 mn
bricolage travaux

Penser son bricolage évite de panser ses plaies

Prendre soin de moi 27.07.20

Il faut parfois laisser son orgueil dans la boîte à outils. En matière de petit bricolage, mieux vaut avoir un coup de pouce que de le perdre.  

Du bricolage au bricol’aïe !

En France, les magasins de bricolage ne connaissent pas la crise. Visser, percer, scier sont devenus des actes démocratiques. A la maison, tout le monde enfile la salopette ! Y compris la gent féminine qui a d’ailleurs la main sur le petit bricolage quotidien. Mais attention au retour de flamme : le Do It Yourself a ses travers. Il fait oublier qu’un décapeur thermique brûle, qu’une scie à onglet coupe (fort) et qu’enfoncer un clou depuis le faîte d’un escabeau peut s’avérer périlleux. Si bien que chaque année, 300 000 bricoleurs se retrouvent aux urgences*. La moitié pour des entailles profondes, près d’un tiers pour des blessures de la main. La faute à un effet de mode aguicheur, à un amateurisme flagrant mais surtout à cette idée qui consiste à dire que le bricolage est un acte solitaire.

*Selon L’Enquête Permanente sur les Accidents de la vie Courante (EPAC) et de l’INstitut de Veille Sanitaire (INVS)

>  Vous avez besoin d'aide ? Découvrez notre service de petit bricolage !

Préparer votre terrain  

L’atelier, c’est comme la cuisine : plus il est propre, mieux c’est. Pour éviter les bobos, il faut d’abord s’organiser soi-même. Etape n°1 : on réfléchit. Au lieu de se ruer sur des outils au nom très excitant (coupe-carreaux, ponceuse excentrique, agrafeuse pneumatique), on jette un œil à la notice. Ça paraît bête mais beaucoup l’oublient. On peut aussi avoir sous le coude quelques lectures - Le Bricolage pour les nuls,  le Manuel du bricolage facile, manuel illustré du bricolage urbain – qui donnent des pistes sur les postures à adopter, des gestes à faire dans le bon ordre. On peut aussi noter les conseils avisés du vendeur qui en connaît un rayon… Etape n°2 : sécuriser les lieux. On vérifie que le sol n’est ni glissant ni encombré, on range, on éclaire et on aère la pièce. Etape n°3 : on se protège. On attache ses cheveux, on évite les vêtements amples, on met des gants, au besoin des lunettes et un casque.

> A lire aussi : "Petits bricolages mais grands services !"

Vous n’êtes pas seul

En cinq ans, les tutoriels sont devenus des relais indispensables pour le bricoleur néophyte. Toutes les grandes enseignes de bricolage en proposent. Quoi de plus facile et de moins risqué en effet que de regarder depuis son canapé une vidéo qui explique comment monter une étagère, fixer un plafonnier ou changer une prise électrique ? Si vous êtes réfractaires aux cours à distance, et davantage sensibles à une approche personnalisée, pas de problème. Ces mêmes magasins proposent aussi des ateliers ou des stages pour toutes les situations. Enfin, n’hésitez pas à appeler tonton, grand-papy ou Bob, le Bricoleur attitré du quartier. Le bricolage est une activité qui se partage, se transmet.