Prendre soin de moi

Retour aux articles

2 mn
Et si on s’occupait de votre jardin ?

Et si on s’occupait de votre jardin ?

Prendre soin de moi 24.10.19

Tailler une haie peut se révéler très dangereux. Et la réalisation d’un massif d’arbustes n’a rien à voir avec la plantation d’une rangée d’oignons. Pour éviter d’avoir un tour de reins ou un doigt sectionné, vous pouvez faire appel à un professionnel via les services à la personne. Une solution efficace à portée de gant.

Jardin de tous les dangers

En France, les accidents de la vie courante – aussi appelés accidents domestiques - sont responsables de 20 000 décès par an. La moitié concerne des chutes, avec 26 cas mortels par jour !  En cause, les sols glissants mais aussi les échafaudages brinquebalants, les échelles mal calées et les escabeaux. A l’intérieur comme à l’extérieur. Malheureusement, en matière de jardinage, la peur est inexistante. 84 % d’entre nous considèrent le jardin comme un lieu sans risque. Grave erreur. Car si marcher sur un râteau entraîne, au pire, un gros hématome, un sécateur qui dérape, une tondeuse qui vous échappe ou un taille-haie récalcitrant causent des dégâts bien plus graves.     

Les bons gestes

Afin de vous éviter ce genre de désagréments, vous pouvez faire appel à un tiers dans le cadre des services à la personne (SAP). Contrairement à vous, ce professionnel aguerri disposera de la parfaite panoplie du jardinier : chaussures de sécurité, gants renforcés, casques ou bouchons d’oreilles adaptés, salopette, lunettes de protection etc. L’intervenant aura certainement aussi quelques années de moins que vous. Il adoptera la bonne posture pour bêcher dans un sol glaiseux, il prendra de bons appuis pour élaguer les branches de votre cerisier et surtout il aura la force de répéter le même geste dangereux, de se lever et de s’agenouiller pour créer le parterre de fleurs que vous pourrez enfin voir s’épanouir. En effet, le jardinage est une activité si épuisante que celui qui s’y colle profite rarement du résultat.

Avantage fiscal

La loi stipule que, dans le cadre des SAP, vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt équivalent à 50 % des sommes dépensées*. Sachant qu’en matière de jardinage, le plafond de celles-ci ne peut pas excéder 5 000 € par an par foyer fiscal**. Si le fisc vous le demande, vous devez être en mesure de justifier vos paiements. Mieux vaut régler par chèque, carte bancaire, virement ou au moyen d’un CESU (Chèque Emploi Service Universel). De son côté, l’entreprise qui intervient chez vous doit fournir son nom, le numéro ainsi que la date d’obtention de son agrément Service à la personne ainsi que le récapitulatif exact de ses interventions.

*Le crédit d'impôt minore l'impôt dû par le particulier employeur. Il peut aboutir à un impôt exigible égal à 0 ou faire l'objet d'un remboursement de la part du Trésor public si le crédit d'impôt est supérieur à l'impôt normalement dû.

**Les travaux de terrassement et de parc paysager ne sont pas éligibles.