Prendre soin de moi

Retour aux articles

3 mn
une femme se palpe le sein gauche

Comment réduire les risques de cancer du sein ?

Prendre soin de moi 01.10.20

Afin de prévenir le cancer du sein, il est primordial d’adopter une bonne hygiène de vie et d’effectuer des dépistages réguliers.

Une femme sur huit risque de développer, au cours de sa vie, un cancer du sein. Le dépistage précoce permet de sauver des milliers de vie, il est donc essentiel d’être bien informé.

Cancer du sein : des facteurs de risque bien identifiés

Âge, antécédents personnels de maladie, antécédents familiaux, prédispositions génétiques, les facteurs de risques principaux du cancer du sein sont aujourd’hui bien connus. Mais d’autres facteurs ont également été identifiés et il est possible d’agir dessus.

Tabac et alcool notamment sont associés à une augmentation du risque de plusieurs cancers, dont le cancer du sein. On sait par exemple qu’une consommation moyenne d’un verre d’alcool par jour augmenterait le risque de développer un cancer du sein, et des études de référence attribuent 17 % des cancers du sein à la consommation d’alcool régulière, même modérée. Quant au tabac, fumer plus de 10 cigarettes au quotidien, entraine une diminution de l’espérance de vie d’environ 7 ans. L’association de l’alcool et du tabac est très redoutable, et est responsable d’environ 90% des cancers.

Le surpoids (IMC compris entre 25 et 29,9) et l’obésité (IMC de 30 ou plus) augmentent eux aussi le risque de cancer du sein chez la femme ménopausée, selon l'Institut national du cancer.

Des facteurs sur lesquels il est possible d’influer car ils sont liés à notre mode de vie.

Les bons gestes à adopter au quotidien

De nombreux gestes du quotidien vous aident à vous protéger des cancers. Mangez des légumes et des fruits à chaque repas, et privilégiez le pain complet ainsi que le riz et les céréales complètes pour leur apport en fibres.

Chaque jour, buvez environ 1,5 litre d’eau et n’oubliez pas de bouger au moins 30 minutes.

Limitez les sources de stress et trouvez l’activité qui vous convient pour vous apaiser. Imposez-vous ce rituel pour prendre soin de votre santé : exercices de respiration, pratique d’une activité physique, écoute ou pratique musicale…

Le dépistage : un geste qui sauve des vies

Le dépistage du cancer du sein est recommandé à partir de 40 ans.

De 50 à 74 ans, il est organisé au niveau national en proposant systématiquement à toutes les femmes, de réalisé une mammographie. Si vous êtes concernées, vous recevrez un courrier tous les deux ans. La mammographie est prise en charge à 100 % par l’Assurance Maladie.

Cet examen comprend deux clichés radiologiques par sein, associé à un examen clinique avec questionnaire médical, qui permet au radiologue de connaître les antécédents familiaux et personnels. En cas d’anomalie, des examens complémentaires sont prescrits pour préciser le diagnostic.

En dehors de ces sollicitations, vous pouvez solliciter votre médecin traitant ou votre gynécologue lors d’une consultation, pour qu’il vérifie si tout va bien.

Une aide précieuse : l’auto-examen

Au quotidien, vous pouvez pratiquer une autopalpation de vos seins en prêtant attention à certains signes :

  • la découverte d’une grosseur plus ou moins volumineuse ;
  • une dépression de la peau ;
  • un relief anormal ;
  • une rougeur ou une lésion cutanée ;
  • un écoulement du mamelon.

Si vous pensez être en présence de l’un de ces symptômes, consultez votre médecin traitant. Il sera en mesure de vous prescrire des examens complémentaires si nécessaire.

En cas de doute, même léger, consultez votre médecin traitant rapidement.