Me dépenser

Retour aux articles

4 mn
activité physique déconfinement

Article 5 / 30

Sport après confinement, je me motive !

Par
professeur en activités physiques pour la santé
Me dépenser 12.05.20

Contrairement à ce que l’on peut croire, devenir actif est à la portée de tous. Pourtant être motivé à pratiquer n’est pas aisé. Voici nos conseils.

Si vous êtes inactif ou sédentaire depuis plusieurs années, il est préférable de commencer modérément et d’augmenter progressivement l’intensité et la fréquence.

#Bienfaits

Qui dit Activité Physique ou Sport dit forcément bienfaits pour le corps et l’esprit, à la seule condition que la pratique soit régulière :

- Augmente la forme physique et la masse musculaire (muscles)

- Augmente l’endurance, la flexibilité, la coordination et l’équilibre

- Accroît le sentiment de bien-être par la production d’endorphines, une substance libérée par le cerveau qui peut-être aussi efficace que la morphine pour soulager la douleur.

- Améliore la qualité du sommeil

- Diminue le stress et améliore l’humeur

- Donne le sentiment d’avoir un meilleur contrôle sur l’intensité de la douleur

- Prévient l’apparition ou aide au contrôle de certaines maladies, telles que le diabète, un taux de cholestérol élevé, l’hypertension, les maladies cardiaques, l’ostéoporose et mêmes certains types de cancer.

- Aide à maintenir un poids santé

- Réduit la sensation de fatigue et accroît la tolérance à l’effort

- Donne un sentiment de force intérieure et augmente l’estime de soi

- Combat l’isolement grâce aux contacts sociaux.

Il ne faut pas visualiser l’Activité Physique comme une contrainte, mais comme un plaisir. Sachez qu’il est préférable pour votre santé de pratiquer 3 à 4 fois dans la semaine pendant 20-30 minutes, qu’une seule fois pendant 2 heures.

> Découvrez notre article : Le confinement m'a donné envie de me mettre au sport

#Confiance

La seule personne sur qui vous pouvez compter, c’est vous.  La pratique doit correspondre à vos envies, pour votre bien-être et votre satisfaction. Inutile de se comparer aux autres, car chacun a son histoire, ses objectifs, son niveau, ses capacités...

Le physique est étroitement lié au psychologique, croire c’est réussir. Conseil : avant votre séance, fermez les yeux, respirez profondément et imaginez votre objectif (maigrir, raffermir, réussir, gagner...), croyez-y en y mettant tous les détails possibles tout en étant le plus proche du réel. Votre corps sera alors prêt à atteindre votre objectif.

#Temps

« Je n’ai pas le temps ». Il faut savoir qu’une séance de 30 minutes représente à peine 3% du temps d’éveil moyen de votre journée. Ce n’est donc plus une excuse valable pour ne pas faire. Réfléchissez à toutes les choses presque inutiles de votre journée (programmes tv inintéressants, smartphone, tablette, console...), réduisez-les et prenez ce temps pour vous, pour votre santé (physique et mentale).

#Fatigue

« Je suis trop crevé ».  Pratiquée régulièrement, l’activité physique réduit la durée d’endormissement, augmente le sommeil lent profond (=sommeil réparateur) et réduit les éveils nocturnes. De plus, cela combat la mauvaise fatigue due au stress, à l’anxiété et l’inactivité (« c’est bizarre, je suis fatigué à ne rien faire »).

#Douleurs

« J’ai mal partout, j’arrête ». Tous mouvements inhabituels entraînent des douleurs (courbatures). Plus le corps s’habitue et plus les douleurs disparaissent (le corps est donc entraîné à résister à la douleur, magique non ?). Sauf si une douleur survient subitement pendant l’effort (douleur aigüe) et auquel cas il faut s’arrêter immédiatement, sinon c’est plutôt bon signe, alors continuez.

#Maladies

« Tous les ans, je chope tous les virus ». Selon une étude, les gens inactifs sont plus souvent malades (Inserm, « Activité Physique », Mars 2009). Effectuée régulièrement, l’activité physique améliore le système immunitaire et le renforce, le rendant plus performant pour combattre les petites maladies saisonnières. Attention toutefois, pratiquée à outrance, l’effet s’inverse, alors pensez à avoir des jours de repos sans activité physique intense (vous pouvez quand même marcher).

#Hormones

« Ça fait du bien ». Toujours en étant régulier, la pratique entraîne une libération d’hormones du bien-être, du plaisir, du bonheur (la fameuse drogue du sportif). Purement naturelle, elle évacue le stress, les idées noires, l’anxiété, l’état dépressif, la douleur et renforce l’estime de soi, l’image de soi et la confiance en soi.

#Go

Allez, on se lance, n’hésitez pas à essayer plusieurs activités pour trouver la ou les bonnes, celles qui vous conviennent (adaptées à vous). Pensez simplement à avoir une activité de type cardio (marche, course, vélo, tapis, natation, step...) et une de type renforcement musculaire (fitness, pilates, gym-ball, musculation légère, Croosfit, Hiit, élastique bande...).