Me dépenser

Retour aux articles

5 mn
sport déconfinement

Article 4 / 30

Après le confinement, je continue le sport !

Par
professeur en activités physiques pour la santé
Me dépenser 12.05.20

Enfin vous l’avez trouvé ce temps si précieux pour pratiquer sérieusement, maintenant vous souhaitez poursuivre en post-confinement, voici nos conseils.

#Régularité

Le corps oublie rapidement, deux semaines pour perdre l’intégralité des bénéfices de deux mois d’efforts en étant inactif ou sédentaire. Autant vous dire qu’il faut impérativement continuer pour garder cette forme acquise pendant le confinement ainsi que les effets bénéfiques de la pratique sur notre santé. Même les semaines où vous êtes le moins disponible ou pas trop motivé, assurez néanmoins minimum une séance qui servira de maintien.

Une séance de sport de 30 minutes représente environ 3% de votre temps d’éveil. Alors revoyez vos priorités et octroyez-vous ces 3% pour continuer sur cette si bonne lancée.

La motivation est votre meilleur atout pour perdurer dans le temps. Le plus dur est derrière vous, quand vous n’avez pas le courage, rappelez-vous des moments de galères du début et soyez fiers du chemin parcouru et posez-vous la question suivante : « ai-je envie de tout recommencer depuis le début ? ». Je pense qu’on connaît tous la réponse à cette question.

> Découvrez l'article : Sport après confinement, je me motive ! 

#Bénéfices 

Au bout de 2 à 3 mois d’exercice (ou de sport) et de régularité, les efforts commencent à payer, cela se voit et on en ressent les bienfaits. Effectivement, le premier mois environ, le corps s’adapte à l’effort et apprend les mécanismes. A partir du 2e mois jusqu’au 3e à peu près, la masse grasse se transforme peu à peu en masse maigre (muscles), c’est l’étape la plus longue (et celle qui démotive la plupart des personnes). Tout cela se passe à l’intérieur, et les résultats extérieurs sont peu voire pas visibles.

Donc si vous avez commencé au début du confinement, le plus difficile et le plus long est fait. Si vous avez débuté plus tard, vous n’êtes pas loin, restez motivé et dites-vous que tout ce qui est fait n’est plus à faire. A partir du 3e mois, vous êtes en très bonne voie vers votre objectif.

Si ce n’est pas encore fait, pensez à augmenter l’intensité des séances. Votre corps est ce que l’on appelle entraîné, il a donc besoin de plus d’efforts pour arriver à la même finalité. Allongez la durée, les kilomètres, les répétitions, augmentez la charge tout en restant raisonnable.

#Variété

Le temps est peut-être venu de revoir vos objectifs à la hausse tout en prenant soin de votre santé. Si votre objectif de base était de perdre du poids, il est sûrement temps de passer à un entraînement de renforcement musculaire pour gagner en muscles. Si vous faisiez, 10 km en une heure essayez d’aller chercher le chrono pour passer en dessous des 60 minutes. Si vous voulez de la performance et de la compétition, mettez-vous au sport.

Par ailleurs, vous avez peut-être fait le tour de votre activité physique, vous commencez à tourner en rond, ce qui vous lasse où vous démotive. Mais non, changez simplement d’activité, il en existe tellement que vous trouverez à coup sûr votre bonheur. Veillez dans ce cas à revoir vos objectifs et surtout à prendre le temps de découvrir cette nouvelle pratique et ses bienfaits en douceur. Cette dernière est peut-être complètement différente de la précédente (nouveau sport), n’exigeant pas les mêmes mouvements ou postures. De ce fait vous risquez en tant que débutant d’avoir de nouvelles douleurs (courbatures) et de découvrir de nouveaux muscles.

#Prise de conscience

Prenez le temps quelques minutes pour réfléchir au chemin entreprit il y a quelques semaines. Comment vous sentez-vous physiquement et mentalement aujourd’hui ? Mais surtout faites le comparatif avec avant ! Sensation de bien-être, de légèreté, meilleur sommeil, moins de fatigue, moins de douleurs, satisfaction personnelle ? Prenez un instant et mettez des mots sur ce que vous ressentez. Vous devez être fier de ce que vous avez fait, fier des efforts fournis.  Sans le savoir, ces moments de galères, de souffrances ou de plaisirs vous ont amené à améliorer l’image de soi, la confiance en soi et l’estime de soi. Effectivement vous êtes capable de réussir, vous le vouliez, vous l’avez fait. Alors pourquoi ne pas continuer ?

Continuez votre réflexion et visualisez le bien-être et l’apaisement d’avoir pris du temps pour vous. Même si ce n’est que 3% de votre journée, c’est déjà ça et c’est sûrement plus qu’avant.

#Gestion du stress

Le retour à la vie quotidienne après l’épidémie amène son lot de questions et d’interrogations générant parfois du stress et de l’anxiété. L’activité physique régulière permet de réguler ces charges émotionnelles, en libérant des hormones de bien-être, de plaisir et de bonheur et ce parfois jusqu’à 24 heures après l’effort

> Découvrez notre article : Déconfinement, je gère mon stress efficacement.

De plus, il est rare de penser à ses problèmes pendant l’effort, entre défoulement et apaisement, la fin de séance nous procure un effet d’euphorie apportant une grande satisfaction, nous permettant bien souvent de retrouver des idées claires et sereines.

Alors plus de temps à perdre, enfilez vos baskets et prenez-le ce temps si précieux, votre santé, votre corps et votre esprit vous diront merci. Il n’y a pas d’âge pour tirer les bénéfices d’un sport ou d’une activité physique, le tout c’est que la pratique soit adaptée à vous.