Me dépenser

Retour aux articles

4 mn
sport enfants, trois enfants qui sourient

Les bienfaits du sport chez l’enfant

Par
professeur en activités physiques pour la santé
Me dépenser 07.07.20

Un niveau élevé d’activités physiques au cours de la jeunesse permet de présager une hygiène de vie adaptée au cours de l’âge adulte.

Effectivement, votre bébé commence à marcher entre 12 et 18 mois et continuera à marcher tout au long de sa vie. Les enfants sont de grands marcheurs, en 10 ans un enfant a déjà réalisé 50 millions de pas ! L’équivalent d’une fois le tour de la terre (si ça ce n’est pas du sport).

Bienfaits de l’activité physique chez les jeunes :

Il faut donc encourager les enfants dès le plus jeune âge car les effets bénéfiques de l’activité physique et du sport sont immenses pour la santé (musculaire, osseuse, ligamentaire, articulaire et cérébrale) :

  • Fortification des os afin de résister aux chutes et aux chocs.
  • Renforcement des défenses immunitaires qui permet de faire face aux agressions telles que les maladies (rhumes, angines...).
  • Bienfaits organiques sur le cœur et les poumons.
  • Sollicitation du système musculaire qui permet de renforcer et de faciliter les efforts du quotidien.
  • Maintien d’un poids de forme, pour lutter contre surpoids et obésité.
  • Lutte contre les problèmes de dos.

On le rappelle, chez l’enfant il n’y a aucune contre-indication en ce qui concerne l’activité physique ou le sport, excepté dans le cas où une maladie aurait été décelée ou un problème de santé apparent.

L’activité physique est considérée à la fois comme un moyen de lutte contre les troubles liés à la sédentarité (surpoids, obésité), voire à l’oisiveté (ennui, désinvestissement scolaire et social). Une activité qui permet de canaliser l’agressivité (lutte contre la délinquance), de maîtriser l’attention (lutte contre l’hyperactivité), de développer les habiletés cognitives (comprendre des situations complexes, le cerveau étant mieux oxygéné et détendu, il est plus disposé au travail de la mémoire), stratégiques (se fixer un but et les moyens d’y parvenir), sociales (sociabilité, règles, adaptation à des situations nouvelles) et personnelles (estime de soi).

Ces avantages procurés par le sport existent quelle que soit la discipline pratiquée. Donc plus d’excuses, inscrivez rapidement votre enfant dans une activité qu’il aime.

Mais les avantages vont bien au-delà, une étude sur 21 ans a démontré qu’avoir une activité physique régulière durant l’enfance augmente considérablement les chances de pratiquer une activité physique durant l’âge adulte.

Un mode de vie sain pour nos enfants :

Le constat est alarmant avec l’arrivée des nouvelles technologies, le mode de vie de nos enfants se sédentarise augmentant la prévalence du surpoids et de l’obésité.

En 2012, près d’un jeune sur 3 rencontre des problèmes de poids (32 %) :

  • 19 % en surpoids ou en obésité
  • 13 % en état de maigreur

3 jeunes sur 10 en surpoids ou obèses n’ont vraiment pas conscience de l’être (30 %).

Hormis l’activité de l’enfant, les habitudes alimentaires sont essentielles dans le maintien d’un poids santé, et pourtant :

  • 54 % déclarent prendre leur repas au moins une fois sur deux en horaires décalés
  • 48 % ne prennent pas de petit-déjeuner, au moins une fois sur deux
  • 47 % prennent seul au moins un repas sur deux
  • Plus d’un jeune sur 3 déclare grignoter toute la journée lorsqu’il est stressé
  • Un jeune sur 4 déclare souvent sauter un repas
  • Un jeune sur 4 boit souvent des sodas au cours des repas (23 %)
  • Seul un jeune sur 3 déclare consommer quotidiennement des fruits et légumes (38 %)

Il est donc grand temps d’agir sur nos modes de vie pour adopter des règles saines au moment des repas comme des horaires fixes, des repas équilibrés, de l’eau à table, éviter la télévision à table (c’est un temps d’échange familial), ne pas sauter de repas. Surtout quand on sait que :

- Le risque de présenter une surcharge pondérale est 4,6 fois plus élevé pour les enfants regardant la télévision plus de 5 h par jour comparativement aux enfants passant moins de 2 h par jour devant l’écran.

- Le risque de développer une surcharge pondérale à l’âge de 8 ans est augmenté de 40 % pour chaque heure supplémentaire passée devant la télévision.

Alors en augmentant l’activité physique et en diminuant les comportements sédentaires (télévision, ordinateur, canapé, téléphone...) vous protégez vos enfants d’un éventuel gain de poids durant l’enfance et l’adolescence. Le niveau habituel d’activité physique pendant l’enfance et l’adolescence est associé à la composition corporelle de l’âge adulte. Donc en préparant vos enfants à avoir une vie saine à l’instant présent, vous préparez leur avenir pour l’âge adulte.

La pratique de l’activité physique représente un mode de vie et un comportement que la plupart des enfants apprennent de leurs parents.

En effet, les enfants de mères actives sont 2 fois plus actifs que les enfants des mères inactives, jusqu’à 3 fois si les pères sont actifs et jusqu’à 6 fois si les deux parents sont actifs.

Vous l’aurez compris le futur de vos enfants se prépare maintenant ! Alors plus de doutes ni d’excuses pour sortir.