2 mn
un couple de senior assis sur un canapé regarde un téléphone, la femme fait bonjour de la main devant l'écran

Grands-parents 2.0 : les hyperliens créent le lien.

19.07.19

Has been les grands-parents ? S’ils n’ont pas l’aisance déconcertante des digital natives avec les outils 2.0, ils sont de plus en plus nombreux à surfer sur la vague*, discréditant au passage une prétendue fracture technologique entre générations. Grands-parents et branchés : quand le high tech réinvente le lien intergénérationnel.

 

 

Loin des yeux, près du smartphone

« On reste en contact ! » C’est de loin la première motivation des grands-parents pour s’intéresser aux nouveaux modes de communication. Si les SMS et les mails peuvent aisément se substituer aux antiques lettres et cartes postales, les webcams permettent de discuter en direct avec les petits-enfants qui habitent à l’autre bout de la rue, du pays ou du monde. De quoi réchauffer un lien intergénérationnel qui s’était un peu rafraîchi… Et puis, bizarrement, à l’heure de la surexposition numérique, l’écran incite les ados à la confidence. Et bien sûr, des services sur mesure commencent à fleurir sur la Toile : ou comment transformer votre messagerie instantanée en journal papier ou en livre photo pour souder la communauté familiale autour de Papy Mamie.

Transmission bilatérale

Avant d’être connectés et parfaitement opérationnels, il existe toute une offre d’ateliers de prise en main, mais nombreux sont les grands-parents à inverser le sens traditionnel de la transmission et à se laisser volontiers coacher par leurs petits-enfants, pas peu fiers de voir ainsi leurs compétences enfin valorisées aux yeux de leurs aînés. Mais l’échange technologique ne va pas que dans un sens : Papy découvre les arcanes des codes sur les réseaux sociaux mais peut aussi révéler à son petit-fils les astuces pour se servir d’un tableur ou autre logiciel qu’il a utilisé dans le cadre de son métier et qui sera bien utile pour l’exposé du petit par exemple.

De nouvelles interactions possibles

Mais les nouveaux objets technologiques peuvent également créer des interactions qui n’existaient tout simplement pas auparavant : certains partagent des applications et des chaînes YouTube, plongent ensemble dans le catalogue des vidéos en replay, se lancent des défis sur des jeux en ligne, commentent le match de leur équipe commune préférée en direct de leur TV connectée, co-pilotent dans le jardin le drone offert à Noël… C’est toute une culture numérique qui devient un terrain de jeu créatif à partager : parce que la geek attitude n’est pas réservée aux juniors !

 

*70% des plus de 50 ans possèdent un smartphone et 87% utilisent Internet plusieurs fois par jour. D’après l’enquête réalisée en octobre 2017 par l’institut Yougov pour l’agence marketing Digital Baby Boomer.