2 mn
un couple de seniors se tient debout derrière la porte ouverte de leur domicile

Bien vivre chez soi à tout âge

29.03.19

La loi relative à l’adaptation de la société au vieillissement est entrée en vigueur le 1er janvier 2016 : elle a entre autres pour objectif de faciliter le maintien des seniors à domicile grâce à des aides techniques financées désormais surtout par les départements. Quels travaux privilégier et comment les financer ? Il n’est jamais trop tard pour s’y intéresser.

Petits et gros travaux

Cela commence souvent par une grosse frayeur, une chute évitée de justesse. Le sujet n’est jamais plaisant mais mérite qu’on l’anticipe. D’après l’inpes, 1 personne sur 5 de plus de 60 ans déclare être tombée au cours des 12 derniers mois et avoir limité ses déplacements par peur de retomber. La chute est vécue comme le premier marqueur du vieillissement et de la perte d’autonomie. Pourtant, des gestes simples peuvent facilement sécuriser votre maison ! Éviter les objets dans le passage, mettre à hauteur ceux qu’on utilise le plus, fixer les fils électriques qui traînent et équiper tapis et escalier de bandes antidérapantes est un bon début. La cuisine et la salle de bain sont les pièces les plus à risque ? Optez pour une douche à l’italienne, un siège mural, des plaques au lieu du gaz. Quant aux solutions domotiques, elles sont en plein essor : un éclairage intelligent à détection de mouvement pour se déplacer la nuit en toute sécurité, des volets entièrement automatisés voire connectés à votre smartphone, jusqu’à un système de géolocalisation, de téléassistance et d’alerte en cas d’urgence.

Des aides financières repensées

Suivant la nature des aménagements prévus pour sécuriser votre maison, la facture peut vite peser lourd. Mais les aides financières ont été repensées pour permettre au plus grand nombre de bien vivre chez soi plus longtemps. Si vous êtes propriétaire mais avec des revenus modestes, les aides de l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat) sont faites pour vous : calculées d’après un plafond de ressources, elles sont versées sur dossier (complété au besoin avec un prestataire) et devis des travaux prévus. Les collectivités territoriales prennent aussi en charge une partie des travaux d’aménagement comme dans le cadre de l’APA à domicile (Allocation Personnalisée d’Autonomie) versée par le département. La CARSAT Nord- Picardie propose enfin jusqu’à 3500 € pour vous aider à déterminer et réaliser certains types de travaux (sol antidérapant, douche…) et bénéficier de conseils personnalisés. Avant de vous lancer, n’hésitez pas à consulter un ergothérapeute qui aura une vision d’ensemble, à comparer les devis et à faire appel aux réseaux nationaux d’artisans de confiance agréés.