3 mn
un nourrisson allongé sur le dos pleure à chaudes larmes

Comment lutter face aux désordres intestinaux de bébé ?

Par
ingénieure en alimentation et santé
22.03.19

À l’instar de sa mère, le bébé peut avoir la diarrhée ou souffrir de constipation. Dans ce cas, la mère peut adapter son régime alimentaire tout comme elle le ferait pour elle-même. Son enfant en bénéficiera via le lait maternel.

Si l’enfant a la diarrhée, la mère peut :

  • Remplacer le lait par du fromage ;
  • Privilégier les légumes cuits aux crudités ;
  • Remplacer les fruits crus par des compotes ou des fruits cuits ;
  • Éviter la consommation de produits complets dont les fibres sont irritantes (pain complet, riz ou pâtes semi complètes ou complètes, légumes secs).

Si le bébé souffre de constipation, sa mère peut consommer davantage de fibres contenues dans les fruits crus et les légumes. La consommation par la mère d’une eau minérale riche en magnésium peut aider l’enfant à se rétablir.

La mère peut également proposer des biberons d’eau (adaptée aux nourrissons) en complément des tétées surtout s’il fait chaud. L’eau permet de ramollir les selles pour en faciliter l’évacuation lors des épisodes de constipation. Elle permet également de réhydrater le bébé en cas de diarrhées répétées.

Éventuellement, le médecin peut compléter ce menu par la prescription de suppléments médicamenteux.

Enfin, même si la quantité de lait produite ne dépend pas de la quantité d’eau bue, elle en reste le composant majeur et les apports de la journée doivent couvrir les besoins de la mère et du bébé.

NB : en cas de stimulation insuffisante, la production de lait maternel diminue (source principale d’abandon de l’allaitement maternel), certains stimulants naturels de la lactation peuvent être une aide à la mère. Parmi eux, on retrouve des plantes telle que le fenugrec, le chardon-marie, l’anis, le basilic qui peuvent être prises en tisane. Le malt d’orge est également très intéressant, on en retrouve par exemple dans la bière sans alcool.

Conseil en cas de grossesses multiples ou rapprochées

Si la mère doit allaiter des jumeaux, elle n’est pas obligée de manger deux fois plus.

En cas de grossesses rapprochées, les réserves maternelles sont épuisées. Cela peut entraîner un manque de vitamine D, de folates et de fer. Le médecin peut conseiller la mère pendant l’allaitement et lui prescrire des suppléments médicamenteux adaptés.

Il est contre-indiqué de pratiquer un régime amaigrissant pendant l’allaitement.

Cependant, la mère en bonne santé qui souhaite retrouver sa silhouette antérieure plus rapidement peut limiter sans hésiter :

  • Les produits sucrés tels que bonbons, sucre, biscuits, gâteaux, desserts sucrés… ;
  • Les aliments gras comme les charcuteries, certains fromages à plus de 45 % de matières grasses, les viandes grasses, les fritures et la mayonnaise.

D'une manière générale, il convient de privilégier les aliments de bonne qualité nutritionnelle. En cas de fringale, il est par contre recommandé de fractionner les repas et de prendre par exemple un produit laitier ou un fruit comme en-cas entre les repas. Ce fractionnement peut être utile également lorsque les temps de repas sont trop courts ou abrégés (heure trop tardive, pleurs du bébé, etc.)