2 mn
en extérieur, un senior assis sur un banc porte un casque audio sur les oreilles

Les seniors à l’écoute de leur audition

20.01.20

Après 65 ans, les problèmes d’audition sont monnaie courante. Les seniors le savent et sont de moins en moins complexés. D’autant que les solutions proposées sont efficaces. Et une fois équipé, on retrouve bien plus que l’oreille : on reprend goût à la vie !

Finis les tabous

Bonne nouvelle pour les papys durs de la feuille : la presbyacousie - diminution de l’audition liée à l’âge - n’est plus un tabou de société. Y compris chez les premiers concernés. Deux tiers des + 65 ans considèrent en effet le vieillissement des cellules de l’oreille comme un phénomène banal. Et ils ont raison puisqu’à partir de cet âge, on perdrait tous 0,5 db/an. Pas de quoi s’affoler donc. Ce n’est pas une raison non plus pour rester les bras croisés. Si vous avez du mal à suivre une conversation avec vos petits-enfants, si les bruits aigus vous échappent, il est temps de faire des tests audiométriques (audiogramme tonal et vocal) chez un médecin ORL.   

Discrets et efficaces

S’ensuivent plusieurs cas de figure selon que vous ayez une légère déficience auditive ou soyez sourd comme un pot. Si l’affaire est bénigne, le traitement de la surdité peut être médical (ablation d’un bouchon de cérumen) ou chirurgical (pose de drains transtympaniques). Si c’est plus sérieux, l’appareillage s’impose. Mais pas de panique. Il existe aujourd’hui des prothèses intra-auriculaires quasi invisibles dotées d’une technologie numérique capable de limiter les nuisances (vent, anti-larsen…), de faire le tri (amplification des paroles aux dépens des bruits parasites), voire d’anticiper les acouphènes. Les appareils dernière génération communiquent même en bluetooth avec n’importe quelle source audio type smartphone, chaîne hi-fi, lecteur mp3 ou ordinateur.

Rompre l’isolement

C’est tellement plus facile de répondre à une question quand on l’a entendue… On se sent moins seul et surtout on reprend confiance en soi. Une récente étude menée outre-Atlantique a même démontré que retrouver une bonne audition limiterait les risques de démence et d’Alzheimer chez les seniors. En outre, l’audition n’est pas sans conséquence sur le sens de l’équilibre. Ré-entendre, c’est un peu récupérer sa « stéréo corporelle ». Donc moins de chute, moins de solitude et moins de dépression… A bon entendeur…