Bien manger

Retour aux articles

5 mn
Un homme et une enfant préparent une spécialité culinaire

Article 15 / 30

Post confinement, poursuivez avec votre apprenti cuisinier !

Par
ingénieure en alimentation et santé
Bien manger 13.05.20

Durant le confinement, vous avez partagé votre cuisine avec vos enfants. Poursuivez, pour développer leur éveil gustatif et leurs compétences culinaires.

Suite au confinement, pour faire face au coronavirus (covid-19), vous avez surement remarqué une évolution dans l’intérêt que vos enfants portent à l’alimentation, et surtout aux goûts des aliments. Peut-être même qu’ils ont goûté des aliments qu’ils prétendaient ne pas aimer auparavant. Tout cela contribuant à leur bonne santé et au bon fonctionnement de leur organisme.

Avec la reprise progressive d’un mode de vie « normal », associez vos enfants à vos achats

Prenez le temps de visiter des fermes, des jardins pour leur expliquer également comment poussent les légumes et bénéficier de nombreux conseils pour mieux consommer.

Si vous avez de l’espace chez vous, créez un petit espace potager où les petits comme les plus grands pourront voir leurs légumes pousser et auquel cas, tout le monde sera fier de les cuisiner et de les consommer. Consultez notre article

Privilégiez les achats chez les producteurs locaux, dans les petites épiceries, ou pratiquez l’auto-cueillette qui est un concept très en vogue, où les produits seront de meilleure qualité nutritionnelle (riches en vitamines, minéraux et eau).

Par la même occasion, vous forgerez une nouvelle éducation  à vos enfants, celle d’avoir un mode de vie plus responsable et une alimentation équilibrée.

> Découvrez notre article : mon premier potager !  

Poursuivez la programmation des menus à la semaine

Laissez vos enfants décider d’un menu au minimum dans la semaine. Autant pendant le confinement pour leur faire plaisir, ils choisissaient ce qu’ils voulaient, autant là, essayez de leur proposer 2-3 recettes à choisir.

Parmi ces 2-3 recettes, une recette qu’ils apprécient et une ou deux nouvelles avec des aliments nouveaux, tout en respectant la saisonnalité, à adapter avec des jolies formes pour leur donner l’envie d’essayer.

Cette astuce vous permettra de leur faire découvrir des aliments moins familiers et ainsi de diversifier leur alimentation.

Selon l’âge, donnez-leur des responsabilités adaptées à leurs aptitudes

Associez moments de plaisir, d’amusement, tout en conservant une part de sérieux. Rappelez-leur qu’il y a de nombreux ustensiles dangereux en cuisine et qu’on ne peut pas jouer avec un couteau, que les plaques de cuisson ou la porte du four restent chaudes pendant un moment.

Pour chaque moment de partage en cuisine, désignez un chef cuisto ! L’idéal est de définir le chef selon la difficulté de la recette. Pour une recette très simple, le plus petit sera le chef, pour un niveau intermédiaire ce sera le plus grand et pour un niveau avancé, le chef c’est vous !

Avant de vous lancer dans la réalisation de la recette, sortez l’ensemble des ingrédients et organisez-les selon l’ordre dans lesquels ils vont être utilisés, et à la disposition facile de vos apprentis, c’est une tâche essentielle à la bonne réussite.

Une fois que tout est prêt, il est temps de se lancer !

Etape primordiale à ne surtout pas négliger : les règles d’hygiène ! Tout le monde se lave les mains.

Lisez ensuite la recette à voix haute, soit vous-même ou par l’un de vos enfants qui sait lire ! Le mieux est de trouver une recette spéciale enfant, qui contient en général des termes plus simples notamment pour les plus jeunes. Demandez-leur s’ils ont compris, sinon expliquez-leur certaines étapes avec des mots plus faciles.

Il est désormais temps de laver les fruits et légumes, de les éplucher si nécessaire, de les écraser si besoin ou de les presser pour extraire le jus. Place à la découpe des aliments mous avec un couteau à beurre ou une paire de ciseaux à bout ronds.

Faites-leur mesurer ou peser des ingrédients secs s’ils en sont capables, même chose pour des ingrédients liquides (matières grasses, lait), apprenez-leur à verser sans renverser.

Apprenez-leur à casser des œufs, armez-vous parfois d’un peu de patience !

Faites-les mélanger, fouetter, battre, malaxer les ingrédients, puis étaler la pâte avec un rouleau à pâtisserie, ou tartiner avec un couteau à bout rond, ou faites-leur graisser les plats de cuisson, laissez-les façonner des formes selon leur imagination.

> L'alimentation des enfants est un sujet que vous maîtrisez ? Faites le quiz ! 

Pour les plus petits qui ne peuvent pas mettre la main à la pâte, pas question de les laisser de côté !

Approchez la chaise haute à proximité, pour qu’ils vous voient cuisiner, faites-leur toucher ou sentir certains aliments. Offrez-leur une petite cuisine pour jouer et reproduire les gestes des plus grands tout en s’amusant. Vous participez déjà à un éveil de leur alimentation.

Veillez toujours à respecter les règles d’hygiène :

  • Se laver les mains régulièrement
  • ne pas manger de la viande crue
  • ne pas goûter la pâte avec une cuillère que l’on remet ensuite dans le plat…

Enfin, n’oubliez pas la fastidieuse tâche du nettoyage et du rangement.

Il n’est pas question qu’ils y échappent. L’un lave, l’autre essuie et range et tout cela dans la joie et la bonne humeur !

Une fois l’heure de la dégustation arrivée, encouragez-les à goûter !

En général ils le feront d’eux-mêmes par fierté d’avoir contribuer à la préparation.

Echangez sur les goûts : salé ou sucré, acide ou doux ? Retrouvent-ils le goût des aliments qu’ils ont cuisiné notamment lorsqu’il y a un mélange de légumes ou de fruits ? Est-ce que certaines saveurs leur rappellent d’autres plats ? Est-ce qu’ils apprécient bien ? Utilisez pour les plus grands une échelle de notation si ça peut les amuser ou organisez un concours comme à la télé, mais en famille.

Pratiquez des activités de dégustation à l’aveugle de temps en temps, en famille, si tout le monde est d’accord. C’est un moyen de développer ses connaissances et maintenir en éveil ses sens.

N’oubliez pas de transformer cette « corvée » familiale en moment de partage et de plaisir, les tâches ménagères peuvent être un jeu ou des défis à relever, une façon amusante pour motiver les petits comme les grands !