Bien manger

Retour aux articles

5 mn
repas de fêtes

Des repas de fête en toute légèreté

Par
ingénieure en alimentation et santé
Bien manger 24.12.19

Les fêtes de fin d’année sont souvent copieuses et riches. Mais elles restent avant tout sources de plaisir. En général, notre estomac fait face à une sacrée épreuve, et notre corps tout entier doit travailler pour aider à digérer tous ces aliments, accumulant donc une fatigue encore plus importante que celle déjà présente. Et si cette année, on alliait plaisir et équilibre ?

Il est important de faire les bons choix dès l’apéritif. Veillez à ce qu’il ne soit pas trop copieux afin de pouvoir apprécier le repas. Pensez à réaliser des petits amuses bouches à base de légumes, des verrines assez légères, des fruits secs, et limitez l’ajout de biscuits apéritifs en tout genre. Petite astuce : pourquoi ne pas réalisez des chips de légumes au four avec vos épluchures (si vos légumes sont bios de préférence).

En entrée, place aux fruits de mer ou à une entrée à base de poisson : coquilles saint jacques, huitres au champagne, tartare de saumon, saumon confit façon gravelax… Associez finesse et légèreté pour que ce soit aussi bon que beau dans l’assiette. Vous préférez le foie gras ? Misez sur une petite tranche accompagnée de fruits ou de pains spéciaux. Avez-vous pensez à une soupe raffinée ? Velouté de lentilles corail et cèpes, velouté de topinambour aux truffes, velouté de cèpes avec une chantilly au noix… Pensez également à une assiette composée de différentes mini-entrées associant terre et mer !

Pour le plat principal, viande ou poisson à vous de choisir ! Côté viande, misez sur les volailles qui sont plus légères : dinde, chapon, poulet, accompagnées de purées, légumes vapeurs, pommes de terre au four, quinoa, mélange de céréales, lentilles corail…

Côté poisson, voici quelques idées recettes : brochet farci au foie gras, pavé de saumon agrémenté d’une sauce champagne aux crevettes, dorade farcie à la mie de pain aux céréales et champignons, sandre aux marrons, choucroute de la mer, carpaccio de flétan au foie gras et truffes, blanquette de lotte au safran…

N’hésitez pas à faire une petite pause pendant le repas en allant faire une petite marche digestive tout en vous aérant.

Quant au plateau de fromage, misez sur les fromages de chèvre ou brebis qui sont plus légers et n’oubliez pas d’associer une salade et du pain aux céréales plutôt qu’un pain blanc.

Pour finir votre repas, essayez de ne pas finir par un gâteau trop lourd. Pensez aux glaces, aux sorbets, aux salades de fruits…, le tout, accompagnés de petits sablés de Noël. Si vous n’aimez pas changer des classiques, terminez par la traditionnelle bûche de Noël.

Exemple de menu :

Entrée : Carpaccio de Saint-Jacques au citron vert et à la ciboulette

Pour 6 personnes :

  • 24 coquilles Saint-Jacques fraîches (sans le corail)
  • le jus d’un citron vert et demi
  • 8 cuillères à soupe d'huile d’olive très fruitée
  • 1 petit bouquet de ciboulette
  • 5 branches de coriandre
  • 2 cuillères à soupe de baies roses
  • fleur de sel
  • poivre noir du moulin

Utilisez des coquilles Saint-Jacques fraiches. Avant de commencer épongez-les et placez les 15 minutes au congélateur afin qu’elles soient plus fermes et plus faciles à travailler. A l’aide d’un couteau, escalopez-les dans l’épaisseur en tranches fines.
Effeuillez et ciselez la coriandre et la ciboulette et concassez les baies roses.
Dans vos assiettes de service, disposez vos tranches de Saint-Jacques en forme de rosace puis arrosez-les modérément de jus de citron.
Saupoudrez de fleur de sel, de poivre du moulin et de baies roses et versez un filet d’huile d’olive.
Garnissez d’herbes aromatiques et servez aussitôt.


Plat : Chapon accompagné de sa purée de patate douce et de sa ratatouille aux légumes d’hiver

Pour 6 personnes :

  • 1 Chapon
  • 40 cl de lait
  • 6 petites patates douces
  • 1 œuf
  • 10 pommes de terre
  • Muscade
  • 10 panais
  • 10 carottes
  • 6 gousses d’ail
  • 4 oignons
  • Herbes de Provence
  • Huile d’olive
  • 300 g de champignons de Paris
  • Sel, poivre, thym, laurier, romarin

Préchauffez votre four à 150 °C. Déposez votre chapon dans un plat, ajoutez 2 oignons et 2 gousses d’ail émincés, un filet d’huile d’olive, de l’eau, du thym, du laurier, du romarin, du poivre et une pincée de sel. Enfournez-le et comptez 1 h de cuisson par kilogramme.

Pour la purée, épluchez les pommes de terre et les patates douces, coupez-les en rondelles et faites-les cuire 20 minutes à la vapeur. Ecrasez-les puis ajoutez le lait, l’œuf et la muscade.

Pour la ratatouille, épluchez et coupez les panais, les carottes, pelez les champignons, pelez et émincez 4 gousses d’ail et 2 oignons. Mettez le tout dans un grand plat à four, arrosez d’un filet d’huile d’olive, d’herbes de Provence et d’un fond d’eau. Faites la cuire en même temps que votre chapon pendant 1 h. Surveillez, remuez et ajoutez un fond d’eau si besoin de temps en temps.

 

Dessert : Bûche de Noël glacée à l’ananas

  • 1 gros ananas mûr
  • 50 g de fromage blanc
  • 2 blancs d’œufs
  • 40 g de sucre
  • 14 biscuits cuillères
  • Chocolat noir (70 % de cacao ou plus)

Épluchez l’ananas, coupez-le en dés et conservez le jus. Réduisez les ¾ de l’ananas en purée. Fouettez le fromage blanc en chantilly, ajoutez petit à petit la purée et 2 cuillères à soupe de jus d’ananas. Battez les blancs en neige, ajoutez progressivement le sucre sans cesser de battre.

Versez délicatement les blancs d’œufs sur le mélange chantilly-ananas et mélangez délicatement.

Tapissez votre moule à cake d’un film alimentaire. Coupez et trempez légèrement les biscuits cuillères dans le jus d’ananas restant et couvrez les côtés du moule. Remplissez le moule avec votre préparation chantilly-ananas à moitié, puis recouvrez-le d’un tapis de morceaux d’ananas et déposez à nouveau une couche de la préparation.

Placez la buche au congélateur pendant 8 h.

Pour finir, râpez un peu de chocolat noir sur le dessus de votre bûche et décorez-la selon vos envies.