Bien manger

Retour aux articles

4 mn
cinq jeunes gens rient autour d'un verre, avec une décoration 2020 devant eux

Bien digérer après les repas de fêtes

Par
ingénieure en alimentation et santé
Bien manger 30.12.19

Après les repas copieux des fêtes, notre système digestif est fortement perturbé. Ballonnements, acidité, reflux nous rappelle les excès consommés, que notre organisme est fatigué, et qu’il faut penser à le ménager. Pensez aux méthodes naturelles qui seront plus saines et éviteront certains désagréments supplémentaires.

La première chose à faire est de penser à vous aérer ! Une marche va aider l’organisme et le transit à mieux digérer et donc à mieux fonctionner.  De manière générale, l’activité physique va solliciter le travail des muscles abdominaux favorisant ainsi le bon fonctionnement du système digestif ainsi que l’évacuation des selles.

Après un repas de fête, l’argile, le bicarbonate de soude et le charbon végétal sont des actifs naturels pouvant aider à mieux digérer et à soulager les ballonnements des repas trop copieux.

L’argile va agir comme pansement intestinal grâce à la silice et à l’albumine. De plus, elle va permettre d’absorber les gaz provoquant des ballonnements douloureux ainsi que l’eau en cas de diarrhée suite à une éventuelle intoxication alimentaire. Elle va également agir comme reminéralisant car elle est riche en minéraux : magnésium, manganèse, potassium, calcium et fer qui sont indispensables au bon fonctionnement de l’organisme. Veillez toutefois à la prendre à distance des repas pour ne pas diminuer l’absorption des nutriments essentiels et des éventuels médicaments. Evitez d’en prendre en cas d’insuffisance rénale.

Le bicarbonate de soude alimentaire va agir comme un anti-acide en neutralisant les ions acides. L’estomac, milieu naturellement acide va donc s’alcaliniser au niveau du tube digestif ainsi la muqueuse va devoir sécréter davantage d’acides ce qui va stimuler la digestion. Plusieurs façons s’offrent à vous pour optimiser la digestion : une demi-cuillère à café de bicarbonate de soude dans un verre d’eau ou directement un verre d’eau bicarbonatée type Badoit ou Quézac une demi-heure avant le repas. Celui-ci va vous permettre de neutraliser l’acidité d’un reflux et également de vous rafraichir l’haleine en contrant l’acidité des aliments qui fermentent dans le ventre et sont sources de mauvaises odeurs. Toutefois, il est déconseillé pour les personnes suivant un régime peu salé.

Le charbon végétal quant à lui va absorber les gaz, capter les toxines et les bactéries potentiellement pathogènes. Il va ainsi réduire les ballonnements et aider à dégonfler le ventre.

Si vous aimez vous soulager à l’aide de plante, la mélisse, la menthe poivrée, le basilic, la camomille, la verveine, le cumin sont des plantes qui stimulent la digestion au niveau de l’estomac pour agir sur la première phase.

La deuxième phase de la digestion concerne le foie, la vésicule biliaire et le pancréas. Pour faciliter leur travail, l’artichaut, la gentiane et la ményanthe sont des plantes efficaces grâce à leur amertume. De plus, elles vont agir sur la régulation du glucose sanguin et aider à la détoxification de l’organisme.
Pour les ballonnements et flatulences, mâchez des graines d’anis, de fenouil ou encore d’aneth.

 

Pour assurer un confort digestif au quotidien, veillez à ce que votre flore intestinale reste saine et que votre transit ne soit pas perturbé. Pendant les fêtes, veillez à ne pas consommer trop de protéines et à associer des fruits et légumes. Si toutefois malgré tout cela, votre transit est perturbé et que vous n’avez habituellement pas de problème particulier, veillez à consommer des probiotiques pour rééquilibrer votre flore et assurer un bien-être digestif. Vous les trouverez naturellement dans les produits suivants : Yaourts et laits fermentés, kéfir, choucroute crue, olives, cornichons, fromages persillés (bleu, roquefort, fourme…) et avec croûte pour les fromages (camembert, brie, Sainte Maure…), levure de bière, pain au levain.

Pour les transits lents et paresseux, associez prébiotiques et probiotiques afin de retrouver un équilibre entre les bonnes et mauvaises bactéries. On retrouve principalement des prébiotiques dans les artichauts, asperges, bananes bien mûres, légumes à feuilles verts, brocoli, céleri rave, châtaignes, chou, échalotes, endives, graines de chia, kaki, noix de coco, oignon, panais, patate douce, poireaux, topinambours.

Pour rappel, Les probiotiques sont des bactéries qui sont dans notre intestin et qui ont un effet bénéfique prouvé sur notre santé. Les prébiotiques sont des fibres végétales que nous ne digérons pas, mais qui servent de nourriture aux bactéries (probiotiques) et les aident ainsi à se reproduire.

Côté remèdes de grand-mère, pensez au jus de citron le matin dilué dans de l’eau chaude pour nettoyer votre corps. La saveur acide du citron va alcaliniser l’organisme en neutralisant l’acidité.
Le gingembre frais coupé en lamelles et mâché longuement en bouche permet de stopper les nausées de manière ultra-rapide.

Avant et après un repas copieux, l’huile essentielle de basilic bio est un excellent tonique digestif. En cas de ballonnements, massez votre abdomen après le repas en mélangeant 2 gouttes d’huile essentielle de basilic dans de l’huile bio.
L’huile essentielle de menthe poivrée bio facilite la digestion. Prenez une goutte d’huile essentielle sur un demi-sucre ou dans 1L d’eau.
Quant à l’huile essentielle de citron bio, elle apporte un confort digestif après un repas copieux en stimulant les fonctions hépatiques